POUR INFO

La création de la Ligue Nationale de Boxe Professionnelle appelle à une nouvelle organisation de la boxe professionnelle se traduisant notamment par des réformes au niveau de son règlement. Le Comité Directeur de la Fédération française de boxe s’est réuni et a voté le passage de plusieurs règles qui rentreront en vigueur le 15 avril 2019. Toutes les organisations comprenant un ou plusieurs combats professionnels devront désormais se conformer à ces nouvelles directives sous peine de ne pouvoir avoir lieu. Les règles actuelles n’entrant pas en conflit avec ces nouvelles règles sont maintenues.

Les nouvelles règles sont les suivantes :

1. La Ligue Nationale de Boxe Professionnelle peut organiser ses propres galas.

2. Le Champion de France doit défendre son titre tous les 4 mois.

3. Le Champion de France à l’obligation d’affronter son challenger officiel.

4. Il n’y a plus de dérogation possible.

5. Le challenger qui refuse sa désignation est rétrogradé au classement et inéligible pendant 1 an.

6. Pour passer professionnel, un boxeur doit avoir disputé au moins 15 combats amateurs avec un palmarès positif pour les catégories de poids entre -60 kg et -81 kg chez les hommes. Il doit avoir disputé au moins 10 combats amateurs, toujours avec un palmarèspositif, dans les catégories de poids en dessous de celle des -61 kg et au-dessus de celle des -81 kg chez les hommes.

7. Les boxeurs sous licence étrangère doivent avoir disputé au minimum 3 combats professionnels pour être autorisés à boxer un adversaire appartenant aux groupes C ou D sur le territoire national. Au-delà de 3 combats, le palmarès ne doit pas comporter plus de 3 défaites avant la limite sur les 10 derniers combats et doit afficher 5 combats positifs sur les 15 dernières confrontations.

8. Pour que deux boxeurs professionnels sous licence étrangère se rencontrent sur le territoire Français, ils doivent tous deux avoir disputé au minimum 3 combats professionnels au préalable pour être autorisés à boxer.

9. Les demandes d’organisation complètes ainsi que les licences complètes doivent être validées par la FF Boxe 72 h avant la date du gala. Au-delà de ce délai, elles ne pourront plus être validées et le combat ne pourra avoir lieu.

10. Un boxeur français ne répondant pas aux critères pour passer professionnel se verra interdire de boxer sur le territoire national chez les pros même s’il prend une licence étrangère.

11. Un boxeur ayant eu un refus de licence pour raison médicale n’a pas le droit de boxer en France, de façon définitive, sauf si la contre-indication médicale est levée.

Merci de transmettre l’information à votre réseau pour que chacun puisse prendre ses dispositions. D’autres mesures validées par le Comité Directeur seront soumises au vote de l’Assemblée Générale du mois de juin prochain. Nous vous en tiendrons informés dans les plus brefs délais.

Mise en ligne par Olivier Monserrat-Robert.

Lien direct vers l’article du site FFB :  https://www.ffboxe.com/news-24943-boxe-professionnelle-retegrave-glements-lnbp-au-15-avril.html

 


 

Retrouvez ici le code sportif de boxe professionnelle :

codesportifpro101017